« Ora et labora » : prie et étudie. Telle est la devise du moine qui partage sa vie entre la prière, l’étude et le travail. Selon les monastères ou les abbayes, ce travail peut être consacré à la communauté (restauration de tableaux, confection d’habits religieux…) ou à des activités ouvertes sur le monde extérieur (préparation de produits alimentaires, de beauté, etc. destinés à la vente).

Des produits de sens

Dans les années 2000, après la rencontre de plusieurs moines, un couple de libraires installé à Rome se prend de passion pour ces produits fabriqués dans le respect des traditions et de la nature. En 2008, ils ouvrent une boutique dans le IXe arrondissement de Paris, spécialement dédiée à la vente de produits d’abbaye. Ils nomment simplement l’enseigne Comptoir des abbayes. En 2013 le couple prend sa retraite. Il confie la boutique à Pierre van den Broek, un entrepreneur pour qui ces produits ont du sens:

Ce sont des produits de qualité, fabriqués par des gens de qualité. Je pense qu’ils ont un vrai rôle à jouer dans le monde d’aujourd’hui. Ils sont loin de la mentalité des standards agroalimentaires.

Pierre van den Broek du Comptoir des abbayes

Pierre van den Broek du Comptoir des abbayes

Un lieu suspendu

Le magasin, aujourd’hui installé rue des Petits Champs dans le Ier arrondissement, Pierre l’a voulu hors du temps. Dans son intérieur sobre et spacieux, la musique classique résonne, loin du stress de la rue.

J’ai vraiment voulu créer une expérience sensorielle dans ce magasin, raconte Pierre.

Le Comptoir des abbayes

Le Comptoir des abbayes

L’entrepreneur compte aussi sur la superficie du lieu pour créer un espace ouvert et convivial. Mais pas prosélyte, précise-t-il. Au centre de la pièce, quelques tables sont installées. Il est possible, sur l’heure du déjeuner, de déguster sur place des plats préparés à partir des produits du magasin. Certaines fois, des animations sont également organisées:

L’année dernière, un moine de l’abbaye de Lérins est venu nous présenter ses vins. L’un d’eux a même été servi aux chefs d’État lors d’un G20 ! Et puis il y a huit jours, nous avons organisé un apéritif en servant des bières d’abbayes trappistes belges, raconte-t-il.

Les bières du Comptoir des abbayes

Les bières d’abbayes trappistes belges

 

Des produits chargés d’histoire

Dans les rayonnages, ce sont les produits de près de 80 abbayes ou monastères qui sont présentés. Des produits chargés d’histoire, fabriqués depuis des siècles dans le respect des traditions. La majeure partie se classe en épicerie fine. Vous trouverez par exemple :

  • Des confitures de l’abbaye Notre-Dame de Fidélité de Jouques (Bouches-du-Rhône) dont les fruits sont cueillis à la main par les Bénédictines sur des arbres non traités et cuits au chaudron ;
  • Des fruits en pot ou des compotes de l’abbaye de Notre Dame de Miséricorde (Hautes-Alpes)
  • Des pâtes de fruits de l’abbaye de Tournay (Hautes-Pyrénées) préparées depuis quarante ans de façon artisanale, sans conservateur ;
  •  L’Alexion, une boisson revitalisante préparée à base de 52 plantes à l’abbaye Notre-Dame d’Aiguebelle (Provence) ;
  • Du pur arabica, doux et fruité, de la plantation des moines cisterciens de Koutaba au Cameroun. En France, le café est moulu et mis en sachet par les moines d’Aiguebelle.

Les fruits en pot du Comptoir des abbayes

Les fruits en pot de Notre Dame de Miséricorde

Tous ces produits ont une histoire, s’émerveille Pierre. Pour essayer d’encore mieux connaître nos producteurs et leur façon de travailler, j’essaye de visiter régulièrement les abbayes et monastères.

Dans le réfrigérateur de la petite cuisine se cachent quelques fromages d’abbaye comme celui de l’abbaye de Tamié, tradition monastique depuis 1132, qui ressemble au Reblochon, ou le Timanoix, un fromage à pâte molle au goût très marqué de noix fraîche. Les frères de l’Abbaye de Timadeuc en Bretagne ont pris le relais des sœurs de l’Abbaye d’Echourgnac en 2003 pour fabriquer leur fromage. Cette année là, les sœurs cisterciennes ne pouvaient plus satisfaire la demande croissante. Elles ont alors proposé à l’Abbaye de Timadeuc de partager leur recette mise au point en 1999.

Les fromages du Comptoir des abbayes

Les fromages du Comptoir des abbayes

Des produits de bouche, mais pas que…

Une fois les yeux devenus plus gros que le ventre face à tant de produits d’exception, voilà qu’intervient la partie bien-être, tout aussi tentante. Élixirs, huiles essentielles et savons ravissent tous les amateurs de produits naturels.

L’Eau d’Émeraude par exemple est une lotion purifiante et apaisante pour la peau. Elle est obtenue à partir de miel et de plantes médicinales (sauge lavandulofolia, romarin et menthe poivrée) fermentées puis distillées. Les Bénédictines de Notre-Dame du Calvaire distillent ce produit depuis le XVIIe siècle. Pierre van den Broek raconte qu’après un accident de carrosse l’ayant blessée à la jambe en 1685, Mme de Sévigné eut recours à l’Eau d’Émeraude pour soulager la douleur et faire cicatriser la blessure.

Pierre vend également des savons aux herbes médicinales et aux huiles essentielles fabriqués à la main par des sœurs en Biélorussie.

Les savons du Comptoir des abbayes

Les savons fabriqués par des sœurs en Biélorussie

Le Comptoir des abbayes est un lieu qui regorge d’histoire, de secrets, mais surtout de bonnes choses. L’ambiance y est apaisante, l’accueil chaleureux et les animations proposées source de surprenantes découvertes. Un havre de paix à explorer.

 

Charlotte Anglade

Journaliste, photographe et JRI

07.50.29.38.81

Spécialité

Vins / bières / pâtes de fruit / confitures / fruits en pot / chocolat / bonbons / fromages / herbes aromatiques / café / Eau d’Émeraude / savons